Cthlannion.fr » Gérer son foyer » Comment devenir promoteur immobilier : quel cursus faut-il suivre ?

Comment devenir promoteur immobilier : quel cursus faut-il suivre ?

Avec son salaire plutôt confortable et sa grande polyvalence, le métier de promoteur immobilier peut en faire rêver plus d’un. Voici les exigences de ce métier et les formations qui permettent d’y accéder.

Quelles sont les missions et qualités d’un promoteur immobilier ?

Un promoteur immobilier est en charge du bon déroulement d’un programme immobilier depuis son initiation jusqu’à son achèvement. Le programme immobilier peut concerner des biens immobiliers destinés à l’habitation, un hôtel ou des locaux commerciaux par exemple. Il s’occupe également des étapes préliminaires et interagit avec toutes les parties prenantes du programme immobilier. Ses missions sont :

  • Réaliser une étude de faisabilité, choisir le terrain adéquat puis en faire l’acquisition.
  • Evaluer le budget nécessaire à la réalisation du programme immobilier et rassembler les fonds nécessaires. Ceux-ci peuvent être issus de prêts auprès de banques ou de fonds propres.
  • Être présent à chaque étape du projet et veiller à ce que tout se passe comme prévu.
  • Contribuer à l’élaboration des plans conjointement avec les géomètres, les architectes…etc.
  • Réunir les éléments nécessaires au dépôt du permis de construire.
  • S’occuper de la mise en avant des biens immobiliers et de la communication afin de réaliser des ventes sur plan (si possible) avant d’entamer le projet, pour assurer sa rentabilité.

devenir promoteur immobilier

Toutes ces missions et responsabilités nécessitent certaines qualités. Ainsi, le promoteur doit avoir des connaissances qui touchent au droit et aux aspects techniques. Il doit aussi pouvoir savoir tenir des délais sans subir les effets de la pression. Son intervention auprès des différents corps de métiers nécessite en outre qu’il ait une certaine aisance à communiquer avec les autres. Un promoteur immobilier doit savoir donner de sa personne et surtout de son temps. Mener à bien un programme immobilier nécessite une implication totale et une aptitude à parer à toutes les éventualités.

Un promoteur immobilier peut espérer avoir un salaire de 2000 euros bruts/mois. Avec l’expérience, il peut atteindre 3500 euros.

Quelle formation faut-il pour devenir promoteur immobilier ?

Un promoteur immobilier doit avoir un niveau d’étude bac+4 ou idéalement bac+5. Une spécialisation commerciale ou managériale est préférée pour exercer ce métier. Elle peut avoir été dispensée par une école de commerce ou par une université. Les formations peuvent tourner autour du droit de l’immobilier et de la gestion immobilière et des investissements.

Certaines écoles proposent des formations très spécifiques au domaine. Par exemple l’ESPI (l’Ecole Supérieure des Professions Immobilières) dispose d’un Master Manager en aménagement et promotions immobilières. L’université Paris I propose quant à elle, un master professionnel en gestion et stratégie de l’investissement immobilier et de la construction. Enfin, l’université Paris X propose un master en ingénierie immobilière.

Une maîtrise totale des taux pour le crédit immobilier

Si vous avez l’intention d’acheter un logement, vous devez forcément vous focaliser sur les taux puisqu’ils peuvent être différents d’un établissement bancaire à un autre. De ce fait, nous vous conseillons de vous rapprocher d’un expert qui aura clairement des connaissances dans ce secteur et il pourra alors vous aider à trouver la meilleure solution pour que votre projet soit facile à concrétiser. Pour le taux d’un crédit immobilier actuel, découvrez les conseils d’immobilier-danger.com et vous ne serez pas déçu.

  • Grâce à cet article détaillé, vous pourrez alors maîtriser le taux sur le marché de l’immobilier, il est toujours intéressant d’avoir une moyenne.
  • Vous pourrez ensuite comparer toutes les offres bancaires et dénicher le meilleur établissement en fonction de votre projet.
  • Bien sûr, pour le rachat de votre crédit immobilier, il sera aussi préférable de vous attarder sur les différents taux.
  • Il y a le taux simple pour l’achat d’un logement et le taux global qui prend en compte également l’assurance.

Nous vous conseillons d’être très minutieux puisque le coût de votre investissement peut être beaucoup plus élevé à cause des taux et des frais de notaire. Quelques méconnaissances peuvent être dramatiques.